À quel endroit du corps ?

La volonté seule ne suffit pas à changer sa manière de se nourrir. Pour favoriser un changement d’alimentation durable il est essentiel de revenir aux corps pour l’habiter pleinement, l’aimer et l’écouter.

Nous cultivons souvent une image déformée de notre corps. Avez-vous déjà observé, à l’occasion d’un cours de yoga par exemple, comme la simple action d’écarter les jambes à largeur de bassin nous renseigne sur la manière dont nous appréhendons notre corps ? Il y a ceux qui s’imaginent des bassins très larges et ceux qui les imaginent tous petits ! C’est ce qui arrive lorsque nous n’avons pas conscience de notre schéma corporel.

Notre corps est notre principal véhicule. C’est à lui que nous devons chaque jour la possibilité de réaliser nos actions, des plus élémentaires, comme ouvrir une porte, aux plus complexes comme opérer !
Pour apprendre à habiter son corps, il existe des moyens simples et gratuits comme la pratique du balayage corporel, connu sous le nom de « body scan ». Cet exercice de méditation invite à renouer avec son schéma corporel en focalisant son attention sur toutes les parties du corps, du plus petit des orteils, jusqu’au sommet du crâne… et même jusqu’à la pointe des chevelures les plus longues. Allongez-vous quelques minutes (entre 10 et 20 minutes), le corps complètement détendu dans la posture dite « du cadavre » et depuis les orteils, amener son attention sur toutes les parties du corps, en veillant à conserver une posture relâchée.
À tout moment de la journée, le simple fait de se tenir debout la colonne étirée, les épaules basses et les bras relachés le long du corps permet également de prendre conscience de son corps en quelques respirations, et cela à n’importe quel endroit !

Il sera maintenant plus aisé d’investir ses sensations corporelles, de ressentir les espaces à l’intérieur de soi qui demandent notre attention, qu’il s’agisse d’un organe en particulier, d’une région du corps, d’un muscle, d’un membre. En cultivant cette observation, les perceptions se développent pour se faire plus fines.

Aimer son corps ! Il est notre compagnon de vie. Pourquoi alors se dissocier de son corps, en faisant de lui un étranger ? Apprenons à nous aimer pour et avec nos imperfections et nos atouts. Du physique le plus généreux au physique le plus éthéré, il est notre signature ! Il évolue au fil du temps, se modifie, reflète notre parcours, riche de notre histoire personnelle. Souvenons-nous : nous sommes tous canons ! Il n’y pas un physique qui serait beau et tous les autres moches ! Il mérite que nous l’habitions avec amour, un amour sans condition !

Alors seulement, nous pourrons nous poser cette question : À quel endroit du corps ? Quel est l’endroit dans mon corps qui impulse un besoin de changement ? Quelle(s) partie(s) demande(nt) à changer de nourriture ? Ressentir cet endroit ou ces endroits offre un point de départ au changement. C’est également la possibilité de revenir à cet endroit du corps quand la volonté fait défaut, quand le mental s’en mêle. C’est suivre l’évolution, et accepter l’impermanence des sensations qui circulent à l’intérieur de soi, se logeant dans un endroit, pour évoluer vers un autre. L’occasion d’ajuster ses trajectoires, d’adapter ses nourritures à ses besoins, de faire confiance à ses sensations.

Alors, à quel endroit de votre corps ?

Le jeu de cartes « Se nourrir en conscience » invite à expérimenter le retour vers soi, vers ses sensations, ses besoins profonds, chacun à son rythme, dans la douceur et la bienveillance !

 

- Ariane.
12 février 2017
--------

Je partage